• Drame des rapatries français d'Algérie PN 1962

    Plus de 2 mois après le référendum sur l'autodétermination en Algérie , les européens quittent ce pays et arrivent régulièrement au rythme de 1500 à 2000 personnes en France . C'est le plus souvent par bateau et en arrivant à Marseille , au terme d'une traversée de 25 heures, qu'ils redécouvrent - ou découvrent parfois même- la France

    Drame des rapatries français d'Algérie PN 1962

    Pour info,très mal accueillie à Marseille par les dockers communistes qui ont trempé les conteneurs de meubles dans le port pour détruire nos biens .

      Si vous en faites partie de ce mauvais accueil, faites un commentaire pour témoignage *Merci*  

    Bon week-end

    René

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Août 2016 à 15:59

    Des évènements dont on a beaucoup parlé à l'époque...

    Bon dimanche.

    2
    Michel du 34
    Dimanche 21 Août 2016 à 18:45

    C'est vrais qu'ils n'ont pas fait la différence entre colons et ouvriers rapatrié.bad 

    Merci de renouveler cet événement douloureux car à l'heure actuelle il y a toujours des divergences .

    Bonne fin de journée et merci pour ton super blog de la mémoire des Pieds Noirs cool

    Michel

    3
    Dimanche 21 Août 2016 à 20:24

    c'est affreux comme  "l'homme" en général est méchant au lieu d'aider ces gens qui ont tout perdu, ça me révolte, et j'arrive pas à comprendre, comment on peut faire ça !

    c'est bien de le rappeler, je pense que les gens ne savent pas et ne veulent pas savoir !

    bon dimanche soir rené et un gros bibi flo

    4
    Dimanche 21 Août 2016 à 21:59

    Un grand merci pour vos commentaires très sympathique

    Bonne soirée

    René 

    5
    LACRUZ
    Mardi 23 Août 2016 à 13:06

    Merci René de rappeler ces tristes et affreux moments que nous avons vécu...et surtout l'accueil de Monsieur le Maire de Marseille...

    6
    Mardi 23 Août 2016 à 18:42

    C'est sur,c'était vraiment un méchant homme.

    7
    Mercredi 24 Août 2016 à 01:41

    Coucou René et Josiane,

    je dois dire que mes beaux parents et Georges ont eu beaucoup de chance de ce coté là.

    Et mon beau-père qui avait senti le vent tourner avait déjà démarrer un travail en métropole avec des copains.

    Et puis ça a permis de nous rencontrer.

    Bisous à tous deux.

    8
    Mercredi 24 Août 2016 à 12:02

    bon mercredi rené, quelle chaleur, on étouffe là .. espère que toi ça va.. bonne journée quand même et un gros bibi flo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :